Mots-clefs

, , , , ,

Nepsie l’avait évoqué au cours d’une discussion concernant le prochain festival Manga sur Loire.

  Un café-manga tourangeau. Étrangement, je n’en n’avais jusqu’alors pas entendu parler, et pour cause : les tauliers sont discrets, et l’on connait l’endroit par bouche-à-oreille.

Nous nous y rendîmes donc hier soir, sous une pluie battante. Heureusement, le café est central — 15 rue de Jérusalem, à deux pas de la rue Nationale et du boulevard Béranger. Nous y parvînmes sans dommage, l’étanchéité de nos chaussures préservée, et c’est heureux ! En effet, qui souhaite profiter pleinement du Nyanko café se déchaussera : ce n’est qu’ainsi qu’il pourra apprécier le moelleux des coussins et tatamis.

nyanko2

Dès l’entrée, on retrouve un décor d’inspiration japonaise et des étagères pleines de livres que l’on pourra consulter en dégustant une jolie diversité de thés, sirops ou un café. Aux murs, une exposition de tableaux aux dominantes rouges, blanches et noires.
Plus loin, une salle confortable dédiée aux loisirs numériques et autres sports électroniques.
Enfin, le saint des saints du Nyanko café : une collection de plus de 2000 mangas, consultables pour un prix modique (et assis, ce qui change de la lecture en douce dans les rayonnages de la F*AC).

nyanko

Finalement, Nyanko café est bien plus qu’un salon de thé. Au-delà du confort du lieu, c’est dans une perspective d’immersion culturelle qu’il convient d’y entrer, et en ce qui me concerne, j’en suis ressorti en me promettant d’y retourner.

Les coordonnées, des fois que vous souhaitiez vous y rendre !

Les coordonnées, si par hasard vous souhaitiez y passer un confortable moment !

Ah, sinon, il y a aussi un chat. Un gros chat tout velu, vautré comme savent l’être ces sympathiques petits animaux. En vérité je vous le dis, c’est sûrement lui le propriétaire réel.

Publicités